Les habitants de l'île du Levant coupés du monde



Ils sont actuellement 182 à habiter sur l’Île du Levant, à une dizaine de kilomètres des côtes varoises. Depuis le 17 mars, avec l’annonce du confinement lié à l’épidémie du Covid19, les liaisons maritimes vers le Lavandou, ville côtière la plus proche, ont été suspendues. Seules quatre rotations par semaine avec le port de Hyères, sont maintenues pour la marchandise, contre une par jour d’habitude. Plus possible de faire l’aller-retour sur le continent dans la journée.

Depuis le début du confinement, les Levantins vivent donc presque en vase clos. Même si la grande majorité des habitants respectent le confinement, Michel Guinard, gérant d’une des deux épiceries de l’île, dénonce aussi « l’incivisme » de certains.
« Personnellement, je me sens plus en sécurité ici qu’ailleurs, le risque de contamination est minime. Mais on a encore vu des gens arriver par bateau du continent la semaine dernière, c’est inadmissible. Hors saison, l’île est en grande partie peuplée de personnes âgées« , explique-t-il au micro de France 3 Alpes-Côtes-d’Azur.

Pour Michel Guinard, gérant de l’épicerie Le Bazar, l’équation économique est nulle. « D’un côté, les gens ne peuvent plus faire les courses sur le continent donc ils viennent plus chez moi. Mais de l’autre, le retard de la saison touristique a un impact sur mon chiffre d’affaires.

Une semaine au coeur de la saison, ça équivaut à six mois d’hiver ». En plein été, la population de l’île peut grimper jusqu’à 1000 personnes. Cinq fois plus qu’actuellement.

Tout l’enjeu pour les commerçants et les loueurs va être de décaler la saison, explique la présidente du syndicat d’administration de l’île, Brigitte Gelman. « Si le confinement ne dure pas trop et que les mois de septembre et octobre rattrapent le printemps, ça devrait aller. Sinon, ça va poser des problèmes pour beaucoup de gens ici », assure-t-elle à France 3.

Source : France 3 Alpes Côtes d’Azur.

Vous aimerez aussi ces articles ....